TERRITOIRE SAUVAGE DES ALPES MARITIMES

un sanctuaire naturel de 700 hectares

La Réserve des Monts d'Azur est l’occasion de parcourir le territoire d'une faune sauvage préservée : les animaux sont en liberté, la rencontre se fait en suivant leurs traces et indices de présence.

Safaris en calèche ou à pied

Vivez l’expérience d’un safari guidé et partez à la découverte des espèces sauvages de La Réserve.

Des séjours de rêves

Prenez le temps de vivre et de respirer, grâce à un séjour authentique. La Réserve propose aux amoureux de la nature une escapade dans le respect le plus total de l'environnement.

La Faune européenne en liberté !

Brumes d'Automne dans la Vallée

Les couleurs d'un Hiver d'Azur

Safaris en traineau ou Raquettes

Une expérience unique sur la Côte d'Azur

Tarifs et réservations
(Réservation fortement recommandée)

La faune & la flore

Le Bison d’Europe / Bison bonasus

S’il y a une chose que le bison d’Europe (Bison bonasus) déteste, c’est bien d’être confondu avec son cousin américain (Bison bison). Voilà bien dix à quinze mille ans qu’ils font lit et continent à part, depuis la dernière grande glaciation.

De ce passé commun, ils conservent une allure similaire même si plusieurs caractéristiques permettent de les distinguer sans s’y tromper. L’Européen se tient plus droit, sa bosse est moins prononcée. Ses cornes sont aussi moins écartées car il fréquente la forêt contrairement à son parent d’outre-Atlantique qui ne se plait qu’en plaine. Question poids, les deux cousins se valent avec un petit avantage pour l’Américain qui est bâti plus en rondeur. Le mâle Européen pèse environ 800 kilos (900 kilos pour le plus gros mâle de La Réserve) pour une taille de 1,80 m ; tandis que la femelle se contente de 600 kilos.

Bison-1-V2

en savoir plus sur le bison d’europe

Le Cheval de Przewalski / Equus ferus przewalskii

Ne vous approchez jamais d’un cheval de Przewalki , son humeur est exécrable. Il mort et botte pour un oui ou pour un non. Sur le domaine, ce mauvais caractère ose affronter le bison deux fois plus lourd que lui. Voilà pourquoi ce cheval n’a jamais pu être domestiqué par l’homme. N’ayant donc jamais été soumis à une sélection artificielle, c’est le plus proche du cheval primitif.

D’abord, il est petit : entre 1m20 à 1m40 au garrot. Ce qui ne l’empêche pas de brandir fièrement une grosse tête portée par une encolure épaisse. Ses oreilles sont plutôt longues et ses yeux sont haut placés sur un front plat, ce qui lui donne un regard davantage dirigé vers l’avant que les autres chevaux.

Ch6 (2)

en savoir plus sur le cheval de przewalski

L’Elan / Alces alces

Ce majestueux cervide n’est pas encore présent sur le site de La Réserve mais il fait partie de la grande faune européenne, seule susceptible de redynamiser les milieux naturels. C’est à ce titre que nous le décrivons dans cette rubrique. Il habitait nos régions jusqu’à la fin du Moyen-âge. Les derniers individus français auraient été tués en baie de Seine et en Alsace aux alentours du XIème siècle.

Chassé de ses territoires par l’expansion des sociétés agricoles, l’élan comme le reste des grands mammifères européens a trouvé refuge dans le nord et l’est de notre continent. Il reste bien présent en Scandinavie et en Russie, en général dans les espaces délaissés par l’homme. Les grands froids ne sont pas un plaisir pour lui et même s’il s’est habitué à ces conditions extrêmes, l’élan préfère des latitudes plus hospitalières, comme le prouve sa récente présence en République Tchèque.

en savoir plus sur l’élan

Le Cerf Elaphe / Cervus elaphus

Le Cerf, animal emblématique, symbole de puissance pour certain, de noblesse pour d’autre est présent dans les forêts européennes depuis 250 000 ans. Ses effectifs ont fluctué au rythme des glaciations et sont actuellement estimés, en France, à 150 000 individus. Il reste néanmoins difficile à observer.

le-cerf-elaphe-automne-V2

en savoir plus sur le cerf élaphe

Textes : Patrice Longour